Dans différents articles  nous avons abordé certains aspects de l’aromathérapie : Les différentes aromathérapies, Dosage et excipients des huiles essentielles, différentes cartes d’identités d’huile essentielle ou encore des articles plus génériques sur les familles biochimiques ou les familles botaniques.

Dans tous ces articles nous parlons des huiles essentielles, cependant nous ne savons pas toujours comment les choisir et/ou les conserver au mieux.


Critère de qualité d’une huile essentielle

 La fabrication d’une huile essentielle n’est pas aisée et leur rendement varie beaucoup d’une espèce à l’autre, plus il faut de plantes pour obtenir 1 litre d’huile essentielle, plus le prix est élevé. Malheureusement dans le commerce on trouve de toutes les qualités. Les principes actifs contenus dans les huiles essentielles sont inhérents à leurs compositions et donc à leur molécules aromatiques. Une modification de cette composition peut diminuer l’efficacité d’une huile essentielle ou bien accroître ses effets indésirables (allergies, dermocausticité, photosensibilité…)

La pratique de l’aromatologie* ou de la cosmétique requiert des produits de qualité.

L’info en plus : Quelques chiffres pour obtenir environ 1 litre d’huile essentielle :

  • Rose de Damas (Rosa Damascena): 3500-4000 Kg de pétales
  • Néroli (Citrus Aurantium) : 2000-2500 Kg de feuilles
  • Lavande Vraie (Lavandula Angustifolia) : 150 Kg de sommités fleuries
  • Ylang-ylang (Cananga Odorata) : 50 Kg de fleurs
  • Clous de Girofle (Eugenia Caryophyllus) : 6-7 Kg de boutons floraux

(Lire la suite…)