• <o:p> </o:p><xml><w:worddocument><w:compatibility><w:breakwrappedtables>Les Émulsifiants<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour la fabrication des crèmes et autres baumes, nous utilisons toutes des émulsifiants.<o:p></o:p>

    C’est ce petit ingrédient magique qui nous est indispensable pour avoir une texture douce et crémeuse … ou plus techniquement … pour homogénéiser notre phase aqueuse et notre phase huileuse … pour créer une émulsion.<o:p></o:p>

    En fonction de la texture finale que l’on désire avoir, il existe différent émulsifiant, à utiliser en solo ou en copinage. Bref pas toujours facile de trouver LE bon émulsifiant.<o:p></o:p>

    Je vais essayer de répertorier les différents émulsifiants que j’ai pu croiser et faire un petit topo en toute simplicité. <o:p></o:p>

    Cet article n'a pas pour but de vous parler de la nature chimique de ces émulsifiants, ou autres données techniques. Il s'agit surtout de connaître un peu plus leurs propriétés afin de les choisir au mieux.<o:p></o:p>


    L’Ester de Sucre : <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’ester de sucre est un émulsifiant 100% végétale qui nous vient d’une partie de la betterave. <o:p></o:p>Cet émulsifiant peut aussi bien servir pour des émulsions à chaud comme à froid. <o:p></o:p>J’ai une petite préférence pour m’en servir dans les émulsions à froid. <o:p></o:p>Il permet des produits très fluides.<o:p></o:p>

    Bien qu’il soit  indiqué dans la fiche technique d’Aroma-zone de l’incorporer dans la phase huileuse, je vous le déconseille fortement. Car si jamais il est un tout petit peu trop chauffé, il fait un agglomérat dans le fond du bain marie.<o:p></o:p>

    Par contre il est très facile d’utilisation en l’incorporant dans la phase aqueuse. Il suffit de l’agiter vigoureusement jusqu’à l’obtention d’une mousse, puis d’ajouter la phase huileuse en agitant doucement. (Vous trouverez un très bon tuto sur l’utilisation de cet émulsifiant sur le blog de Réo)<o:p></o:p>

    L’ester de sucre est très prisé en ce moment sur la blogosphère car il permet d’obtenir des laits très hydratant et tout en préservant les propriétés des matières premières car elles ne sont pas chauffées. Et pour ne rien gâcher, l’ester de sucre est par lui-même un excellent agent hydratant.<o:p></o:p>

    Si jamais vous souhaitez obtenir une texture plus crémeuse, vous pouvez ajouter un "petit peu" de Gomme Guar ou Xanthane pour épaissir votre tambouille.<o:p></o:p>

    Dosage conseillé : 4-5%<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La Lécithine de Soja : <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La lécithine de soja est un émulsifiant 100% végétal extrait du Soja. Je reconnais que je ne suis pas adepte de cet émulsifiant.<o:p></o:p>

    Il a l’avantage de se trouver facilement dans toutes les grandes surfaces (vers les produits BIO et Commerce Equitable) ce qui n’est pas négligeable.<o:p></o:p>

    Avec la lécithine, nous pouvons également faire des émulsions à chaud comme à froid.

    Le procédé de dilution est le même pour les deux méthodes en fonction de votre lécithine car il en existe en gélule et liquide. Le secret réside dans la dilution ... préparez le la veille.

    Cependant pour ma part je trouve que les crème ont par la suite une odeur que je n'apprécies pas du tout ... mais n'hésitez pas à faire un tour chez Mahan, elle en parle bien mieux que moi ;)


    Les émulsifiants Végétaux <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ils s’utilisent dans la phase huileuse dans des proportions différentes en fonction du fournisseur.<o:p></o:p>

    En générale, l’émulsifiant est fondu dans la phase huileuse. La phase aqueuse (qui est en plus grande proportion) est également portée à la même température pour former une émulsion stable. <o:p></o:p>

    Cependant comme certains des ingrédients utilisés ne supporte pas la température, je ne fais pas chauffer toute les matières. Je forme ce qu’on appelle un "Cœur d’émulsion" avec les ingrédients qui supportent facilement la monté en température.<o:p></o:p>

    Ce type d’émulsifiant permet de faire des crèmes de toute texture … des laits, des baumes, ou des crèmes plus fluides.<o:p></o:p>


    La cire N°1 d’Aroma-Zone : <o:p></o:p>

    C’est la première cire avec laquelle j’ai réussi une crème, une texture douce, qui pénètre parfaitement bien.<o:p></o:p>

    J’ai lu que certaine lui reproche un "masque" blanc cireux. Cependant c’est surtout dû au dosage utilisé.<o:p></o:p>

    En générale j’utilise cet émulsifiant à hauteur de 5% en dilution dans ma phase huileuse. Cependant sur les fiches techniques il est recommandé entre 5 et 10% mais la texture à 10% ne me parait pas aussi douce et onctueuse … c’est une affaire de gout ;)<o:p></o:p>


    La Cire Emulsifiante Végétale des Folies d’Indigo : <o:p></o:p>

    Lors d’une bonne promotion sur le site des Folies d’Indigo, j’ai commandé 500 g de leur cire émulsifiante. Cependant je n’en suis pas entièrement satisfaite pour le moment … Certainement à cause du dosage que je n’arrive pas encore à maitriser entièrement.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Le site recommande entre 2,5 et 5% de cire à diluer dans la phase huileuse.<o:p></o:p>

    Lorsque je mets cette cire à fondre avec le reste de ma phase huileuse, une mousse apparaît sur le dessus et s’amplifie à l’agitation. Je ne retrouve cette mousse qu’avec cet émulsifiant.<o:p></o:p>

    La texture des crèmes est un peu plus grasse et plus gélifiée qu’avec une autre cire émulsifiante. Normalement elle s’utilise en solo mais avec un coupage à l’acide stéarique, j’ai l’impression d’avoir une texture plus appréciable. Mais ce sont des tests qui me restent à confirmer ;)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Divers<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Cire d’Abeille : <o:p></o:p>

    Pour la fabrication des baumes ou des cérats, la cire d’abeille est le chouchou de ces dames. Par contre comme dans tout cérat la phase huileuse devra être plus importante que la phase aqueuse et la cire d’abeille devra être utilisée à un dosage à entre 2-10%  pour obtenir de joli baume qui s’appliquent avec facilité.<o:p></o:p>

    La cire d’abeille sert également de co-émulsifiant pour donner un peu plus de corps à une crème un peu trop fluide.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Cire de Mimosa : <o:p></o:p>

    C’est la petite sœur de la cire d’abeille avec un peu gout miellé qui plait à pas mal de personne. Elle s’utilise dans les mêmes proportions et pour les mêmes compétences que la cire d’abeille.<o:p></o:p>

    Cire de Riz : <o:p></o:p>

    Encore un que je n’aime pas trop (après la lécithine de soja) La cire de Riz ne s'utilise jamais seul en émulsifiant. Par contre en co-émulsifiant il donne un toucher plus doux et onctueux et permet de stabiliser les émulsions.

    Le seul moment ou je l'utilise seul est pour faire des beurres fouetté, il permet de figer certaine texture. Je ne suis pas du tout adepte.<o:p></o:p>

    Acide stéarique : <o:p></o:p>

    L’acide Stéarique sert en général d’agent de texture (épaississant) ou co-émulsifiant pour stabiliser les émulsions. Il se dose entre 2 et 5% dans la phase huileuse.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les Gommes : <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Les gommes servent d’épaississant et en fonction des gommes utilisées de gélifiant. Voici quelques gommes en fonction de leur "pouvoir" gélifiant (par ordre croissant) : <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>Gomme Guar<o:p></o:p>

    Gomme Adragante<o:p></o:p>

    Gomme Xanthane<o:p></o:p>

    </w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:worddocument></xml>

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique